24/12/2012

VII- La promesse

Ce 16 septembre 1992 fut jusqu’ici la journée la plus intense de ma vie. La matinée avait été marquée par la conquête de cette fille, l’après-midi, toujours dans ce living-room, dans ce fichu canapé, nous fîmes réellement connaissance. Elle m’a parlé d’elle. Tout n’était pas idéal. Mais moi non plus, je n’étais pas idéal. C’est juste que les filles pleurent plus facilement. Je devais pour la première fois de ma vie, sécher les larmes de celle qui deviendra ma femme seulement 100 jours plus tard. En effet, avant mon retour en Belgique, nous décidâmes de nous fiancer. C’est ainsi que le 23 septembre, nous nous échangions nos premières véritables promesses. C’est tôt, penserez-vous. C’est vrai. Mais je devais partir à 2500 Km d’une des créatures les plus convoitées du coin et comme je l’ai dit plus haut, il n’y a pas de forteresses imprenables mais des forteresses mal attaquées. Et puis, disons que moi aussi je comptais pour quelqu’une… qui elle aussi exigeait l’exclusivité.

De commun accord, avant cette première séparation, nous optâmes donc pour des fiançailles.

14:20 Écrit par Tony | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.